jesus konsimbal senec

Interview Jésus KONNSIMBAL: « J’ai toujours rêvé de porter ce maillot »

Après avoir fait sa formation à Bangui puis côtoyer d’autres championnats d’Afrique centrale, Jésus Konnsimbal a franchi le cap la saison dernière en rejoignant le continent européen, plus précisément la Slovaquie. Nous avons rencontré ce jeune attaquant centrafricain aux grandes ambitions, qui vient d’être convoqué par le nouveau sélectionneur des fauves Raoul Savoy pour affronter le Maroc à Marrakech le 9 octobre. Entretiens.

Centrafriquefootball.cf:  Bonjour Jésus, peux-tu te présenter pour les lecteurs de Centrafrique football.cf ?

Jésus KONNSIMBAL:  je m’appelle Jésus Konnsimbal, je suis avant-centre, j’ai 22ans, j’évolue présentement en Slovaquie avec SFM Senec-Velky-Biel.

Centrafriquefootball.cf:  Tu évolues depuis deux saisons en Slovaquie, quel a été ton parcours avant et comment es-tu arrivé dans ce pays ?

Jésus KONNSIMBAL:  J’ai d’abord commencé très jeune avec le Stade Centrafricain de Bangui (SCAF), club avec lequel j’ai gagné une fois le championnat avec le coach Ngato, une fois fini meilleur buteur du championnat et trois fois finaliste malheureux de la coupe nationale. Puis, j’ai été recruté au Gabon par le FC Pélican. Mon expérience au Gabon était courte (6 mois environ) mais riche en enseignements. J’ai beaucoup appris avec Pélican. J’ai dû quitter le club dans une situation confuse avec une blessure au genou à l’appui pour regagner la maison avec SCAF. Une saison après, j’ai eu une proposition en Guinée Équatoriale pour le compte du club Leones Vegetarianos. Là-bas y a rien à retenir de bon, c’était le jour et la nuit entre ce qu’on m’a dit à Bangui et la réalité sur place. C’est alors que j’ai reçu une invitation d’un club Égyptien de 1ere division. J’étais parti au Cameroun déposer le dossier du visa et patatras, à cette époque le championnat était bloqué à cause des difficultés politiques qui secouaient l’Égypte à l’époque. C’est alors que j’ai fait la connaissance de mon agent actuel Mr Moran qui m’a proposé le challenge de la Slovaquie. Mais fallait patienter plus de trois mois avant d’arriver dans un tout petit club dans un premier temps, le FC 34 Paludzka, qui m’a permis de faire valoir mon talent de buteur et par la suite le SFM Senec, club professionnel de 2em division, m’a recruté pour cette saison.

Centrafriquefootball.cf:  Comment se passe ton acclimatation sur le plan sportif et social et quel bilan peux-tu tirer de ton expérience à mi-parcours ?

Jésus KONNSIMBAL:  Au début c’était difficile, surtout avec le changement climatique, il faisait trop froid. Mais ça s’est plutôt très bien passé puisque j’ai réalisé de bonnes performances.

Pour le moment avec mon club c’est assez prometteur. Que ce soit la direction du club ou le staff technique, ils sont satisfaits de mon rendement. Je suis titulaire à mon poste, en neuf matchs de championnat joués, j’en suis à six buts. Toutefois, sur le terrain la cohésion n’est pas au top et une des difficultés reste la barrière de la langue slovaque. Là-bas, je m’exprime en anglais et c’est à peine 2 ou 3 joueurs sur les 11 entrants qui peuvent parler l’anglais, du coup c’est un peu délicat des fois. Personne ne parle le français.

Sur le plan social les Slovaques sont un peuple gentil et je me suis fait plein d’amis. On peut dire que le bilan à mi-parcours est positif.

Centrafriquefootball.cf:  Tu viens d’être appelé par le nouveau sélectionneur des fauves, Raoul SAVOY en équipe nationale pour participer au prochain match amical des fauves contre le Maroc le 9 octobre à Marrakech. Au jour d’aujourd’hui tu as été appelé une fois (Burkina-Faso) mais tu ne comptes toujours pas de sélection.Que représente pour toi l’équipe nationale et quels sont tes objectifs pour ce regroupement ?

L’équipe nationale est un rêve pour tout footballeur, professionnel ou amateur, c’est un honneur pour moi d’être appelé pour défendre les couleurs de ma nation. J’ai toujours rêvé de porter ce maillot et de le mouiller. J’ai toujours été pré sélectionné, mais pas souvent retenu. Cette fois je crois que c’est le bon moment. Après environ 6 mois de dur labeur en Europe cette sélection semble pour moi être la récompense de mes efforts. Je suis très content et honoré de faire partie de cette toute première liste du nouveau sélectionneur des fauves, Raoul SAVOY. Mon objectif est de produire une performance à la hauteur de la confiance qu’il me fait.

Centrafriquefootball.cf:  Comment as-tu pris la nouvelle du changement de sélectionneur et la nomination de Raoul Savoy à la place de Hervé Loungoundji ?

Je suis content de ce changement. C’est une bonne nouvelle pour le football Centrafricain de voir le nouveau sélectionneur Raoul SAVOY appuyé par un technicien local comme le coach KOPO avec qui j’ai eu la chance de gagner la coupe CEMAC. Notre football était en train d’aller droit dans le mur et je crois que ce changement est intervenu au bon moment et on en espère un avenir radieux pour notre football.

Centrafriquefootball.cf:  Ton pronostic pour le match Maroc – Centrafrique ?

Jésus KONNSIMBAL: Maroc 2 – Centrafrique 2 (rire) . . . Même si  » les fauves gagnent toujours » !!!

 

Propos recueillis par la rédaction de centrafriquefootball.cf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *