RCA-Madagascar

Éliminatoires coupe du monde 2018: Les fauves chutent lourdement devant Madagascar

Les fauves du bas-Oubangui ont lourdement chuté hier après-midi, samedi 10 octobre devant Madagascar à Antananarivo (0-3).

Initialement prévu à Bangui le jeudi 8 octobre, le match aller de ce tour préliminaire de la coupe du monde 2018 a finalement été dé-localisé en raison de la tension sécuritaire qui règne depuis quelques jours dans la capitale centrafricaine. Les fauves qui ont toujours mal voyagé, ont une fois de plus pris l’eau à l’extérieur face à une équipe malgache bien préparé à les accueillir devant son public.

Il est vrai et il faut le reconnaître, que la tâche des fauves n’était pas aisé,  car partant avec de sérieux handicap avant le coup d’envoi. Tout d’abord, privé de son terrain et de son public de Bangui, ville où les fauves ont toujours fait un sans faute. Ensuite, la dé-localisation tardive du match, a chambouler tous les plans de l’organisation du stage qui avait déjà été mis en place depuis des semaines déjà. La conséquence est que les joueurs expatriés et les locaux ne se sont pas entraînés une seule fois ensemble car le départ des fauves initialement prévus pour le mercredi, n’a pas pu se faire faute de place. L’aéroport ayant été fermé pendant une semaine, la compagnie aérienne Asky a priorisé ses passagers qui étaient restés dans l’attente dans cette période là et n’a pas pu embarquer le gros de l’effectif qui était déjà à Bangui pour Douala. Aucune autorité du gouvernement n’a voulu intervenir, dans un pays où on a l’impression que le président de la fédération Édouard Ngaissona est le seul à se battre pour porter haut les couleurs de la nation à travers le sport le plus populaire en Centrafrique.

Les fauves ont donc atterris à Antananarivo le jour du match, à 2H du matin, pour un match prévu à 14h30. Les joueurs ont accepté dès le début et sans hésiter à relever le défi d’aller au combat avec la fatigue dans les jambes et les risques que ça pourrait comporter. Sur les 22 joueurs qui devaient prendre part à la rencontre, deux n’ont pas pu faire le déplacement, à savoir Hilaire MOMI qui a été bloqué à Bruxelles pour des problèmes de gréve de transport et Vivien Mabidé qui a préféré prendre part à un match avec son club le vendredi.

Côté terrain, mis à part la fatigue causée par le voyage, l’absence de Amos Youga a été ressentie au milieu à la récupération. Celle de Vivien Mabidé aussi sur le plan de l’attaque, qui est restée stérile. L’équipe a beaucoup été gênée par l’état catastrophique du terrain sur lequel elle n’a pas pu s’entraîner ne serait-ce qu’une fois.

Les Bareas de Madagascar ont vite fait la différence en première mi-temps aux 27eme et 39eme minutes (Rabeson et Rakotoharimalala), avant de corser le score par Johan Paul en seconde période (65eme).

La belle réaction d’orgueil en deuxième mi-temps des fauves qui se sont battus jusqu’au bout restera vaine. Les trois tentatives de Eudes Dagoulou rentré en jeu, dont une sur le poteau ne franchiront pas la ligne de but. Le capitaine Eloge Enza-yamissi sortira sur blessure et son remplaçant Malik Demba se montrera très entreprenant mais sans succès. Trop de joueur qui avaient été excellent face à la RDC un mois auparavant (Gourrier Junior, Saint cyr Ngam-Ngam, etc …) sont passés à côté pour espérer un meilleur résultat.

Rendez-vous est donc pris pour mardi 14h30 pour le match retour, toujours à Antananarivo. Les fauves auront trois jours pour récupérer, se préparer et mettre en place un plan d’attaque pour réagir, sauver l’honneur et pourquoi pas inverser la tendance pour obtenir une qualification. Beaucoup diront que c’est une mission impossible, mais à coeur vaillant rien d’impossible.

Composition de l’équipe:

Lembet, Kelly Youga, Terence Kéthévoama, Ngam-Ngam (Dagoulou), Zimbori, Anzité, Gourrier, Eloge Enza-Yamissi (Demba, 74eme), Foxi Kéthévoama, Balamandji, Limane (Dertin 61eme)

La rédaction de centrafriquefootball.cf

One Comments

  1. Sans vouloir être pessimiste le prochain match sera pas du tout facile,je dirai que que ce sera un match très terrible et laborieux pour l’équipe de Centrafrique.c’est comme si elle jouait contre la meme équipe deux fois à l’extérieur et sur son même terrain et deux fois dans les mêmes conditions.Mais attendons pour voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *